La catastrophe des benzodiazépines et somnifères (extrait de http://lespilulesquituent.sosblog.fr)

Publié le par cancersurordonnances

Les benzodiazépines tuent

le nombre de décès par année liés aux benzodiazépines est supérieurs à ceux de l'ensemble des cinq stupéfiants illégaux de catégorie A 'réunis

Hypnotiques : des décès et des cancers par milliers?
Les scientifiques retrouvent tout d’abord un excès de mortalité lié à la prise d’un hypnotique: le risque de décès était effectivement multiplié par 3,6 chez les personnes ayant reçu au moins une prescription d’hypnotiques de 1 à 18 comprimés par an, par 4,4 pour 18 à 132 comprimés et par 5,30 pour plus de 132 comprimés par an, en comparaison à des patients n’ayant pas consommé d’hypnotique au cours de la période analysée (2,6 années). Ce risque existe quel que soit l’âge des consommateurs. Le zolpidem et le temazepam multipliaient en moyenne ce risque par 5 : Pour le zolpidem, l’augmentation du risque de décès était multipliée entre 3,9 et 5,7, et entre 3,7 et 6,6 pour le témazépam.

émission crime sous tranquillisant
en vidéo

benzodiazépines : Cette affaire est une vraie bombe, mais les décideurs n’ont pas l’air de le réaliser…
Dans l’affaire du Mediator, on parle de 500 à 2000 morts en trente ans. Avec les benzodiazépines, du fait de la consommation forcenée dans la population âgée, c’est beaucoup plus.

agressions, violences et benzodiazépines

1980 – Une femme a poignardé son mari à mort après avoir prescrit des doses de diazépam (Valium). Après avoir entendu les témoignages des médecins experts du professeur Michael Rawlins, que diazépam provoque des explosions agressives, le jury a acquitté complètement la défenderesse. Le professeur Michael Rawlins dit qu'il croyait que la tragédie [meurtre] a été probablement précipitée par la quantité excessive (30 mg) de diazépam dont le défendeur avait consommé dans la période précédente de douze heures avant le décès de son mari. »

Les comprimés somnifères peuvent tuer, la société pharmaceutique avertit

Un avertissement doit être publié au sujet d'un tranquillisant employé couramment Ativan (temesta), il a été demontré qu'il pouvait avoir un impact rare mais potentiellement mortel sur la respiration des patients.

la consommation de somnifères ou d'anxiolytiques augmente le risque de mortalité de 36%
Un grand nombre d'hypothèses peuvent expliquer ce rapport de cause à effet. De tels médicaments affectent la rapidité de réaction, la vivacité en général et la coordination de mouvements, ce qui peut conduire à des chutes et à d'autres accidents. Ils peuvent aussi troubler la respiration pendant le sommeil et inhiber le système nerveux central, ce qui augmente le risque de suicide.

benzodiazépines : causes de nombreux décès parmi les aînés.

Au Québec, 80 % des personnes âgées consomment des benzodiazépines (Bzd):


mal-être, suicide, violence : quand les tranquillisants tont disjoncter
« Sur 200 hommes incarcérés, j’en ai vu 10 % qui l’étaient à cause de délits ou de crimes commis sous l’influence des benzodiazépines, soit purs, soit mélangés à de l’alcool. Dans les tueries familiales, les faits divers dramatiques… il y a souvent des tranquillisants ! »


benzodiazépines, suicides, automutilation et prison

"...benzodiazépines entraînent des symptômes de sevrage, elles conduisent à l'instabilité affective [et] ils semblent être associés à automutilation.... la baisse des taux de suicide en prison..nous avons cessé de prescrire des benzodiazépines en prison »

Halcion - Le cauchemar de la drogue

une femme qui avait été acquitté du meurtre de sa mère sur la défense qu'elle avait été incapable d'action volontaire, tandis qu'elle était sous l'influence de HALCION

Michael Jackson de se joindre à la liste tragique des décès accidentels par prescription de médicaments ?

MARILYN MONROE. ELVIS PRESLEY, Judy Garland. Howard Hughes, Anna Nicole Smith, HEATH LEDGER...

ORGANE INTERNATIONAL DE CONTRÔLE DES STUPÉFIANTS

“En outre, ce que les usagers ne savent pas, c’est que l’abus de médicaments sur ordonnance peut être plus dangereux que l’abus de drogues fabriquées illicitement."

Comment expliquer que cette mère patiente et douce en soit arrivée à cet acte de folie ?
A la veille d’une formation professionnelle de deux jours, elle arrête son tranquillisant car elle a très peur de ne pas être dans son état normal

C’est le Rohypnol qui est dangereux !

"Récemment, un jeune est mort d’avoir associé du Rohypnol à sa dose de Méthadone ... C’est le Rohypnol qui est dangereux ! "

Benzodiazépines: Un facteur de risque de mort subite du nourrisson ?

Il est établi que l'exposition prénatale aux benzodiazépines peuvent être dangereux pour le nouveau-né

Médicaments prescrits : tueurs

Selon la US Drug Enforcement Administration, des médicaments tels que le Valium et Vicodin causent maintenant plus de décès par surdose en Amérique que la cocaïne et l'héroïne réunies

le sevrage d'une utilisation prolongée de benzodiazepines peut tuer

L'alcool, benzos, et les opiacés : les sevrage qui pourraient vous tuer !

Les médicaments d'ordonnance peuvent tuer

Klonopin , Valium, Xanax, Ativan : Casey Johnson, héritière du laboratoire pharmaceutique Johnson & Johnson a été retrouvé morte le 4 Janvier 2010

Filip Nikolic des 2be3 est mort

Son avocat depuis 15 ans, a évoqué «un arrêt cardiaque ou un abus de somnifères», que le comédien «avait l'habitude de prendre pour s'endormir».

xanax : Il est rapporté que Michael Jackson s'est effondré peu de temps après une injection de Demerol

Tous les tranquillisants et les analgésiques comme la morphine, sont connus pour affecter la «modes de respiration des patients, surtout s'ils sont pris à des doses excessives.

Stilnox / Ambien / Imovane: les médicaments du sommeil qui peuvent tuer

Tranquillisants « plus mortel que l'héroïne »

Entre 1990 et 1996 les drogues benzodiazépine ont causés 1.810 décès et les drogues de classe-Un cocaïne, héroïne et méthadone ont causé seulement 1.623 décès.

Benzodiazépines : décès par mauvaise utilisation des sédatifs à la hausse

ces médicaments ont également été impliqués dans près d'un tiers de tous les décès par intoxication médicamenteuse entre 1998 et 2007

mal-être, suicide, violence : quand les tranquillisants tont disjoncter
« Sur 200 hommes incarcérés, j’en ai vu 10 % qui l’étaient à cause de délits ou de crimes commis sous l’influence des benzodiazépines, soit purs, soit mélangés à de l’alcool. Dans les tueries familiales, les faits divers dramatiques… il y a souvent des tranquillisants ! »

Comment expliquer que cette mère patiente et douce en soit arrivée à cet acte de folie ?
A la veille d’une formation professionnelle de deux jours, elle arrête son tranquillisant car elle a très peur de ne pas être dans son état normal
l'usage occasionnel de somnifères est associé à une augmentation de 8 % de la mortalité
« Le risque associé à la prise de somnifères trente fois par mois, écrit-il, est statistiquement équivalent à celui d'un ou deux paquets de cigarettes par jour
».

Des médicaments couramment prescrits pour dormir sont associés à un risque de décès plus de quatre fois plus élevé que celui de personnes qui n'en prennent pas
Selon une estimation, les hypnotiques pourraient en 2010 avoir été associés à 320 000 à 507 000 morts en excès aux seuls États-Unis
risque de cancer significativement plus élevé (35%), notent les auteurs

Publié dans drogue psychiatrique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article