fibromyalgie

Publié le par cancersurordonnances

la piste d’une origine toxique par accumulation chronique de produits comme les organo-phosphorés, les carbamates (insecticide, Atrium, Equanil, Meprobamate, Mépronizine.), les pyréthroïdes.( sauvegarde )
 
« certains auteurs pensent clairement que les étiquettes diagnostiques des syndrômes fonctionnels tels que la fibromialgie ou le syndrôme de fatigue chronique sont iatrogènes
 
Le Parlement européen vient en effet d’emboîter le pas à l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) dans la reconnaissance à part entière de cette pathologie.
 
La fibromyalgie iatrogène : d’origine intoxication médicamenteuse (Cette adresse semble avoir été censurée.)
Question de l’auteur du blog : Mais qui est donc dérrière l’institut de veille sanitaire ? Cette institut est il aussi « pourri » que l’afssaps par de nombreux de ses experts ??? corrompus par big pharma qui ne souhaite pas qu’une origine iatrogène  soit dévoilée  ??

Des documents secrets qui, depuis des années, avaient été dissimulés dans des archives,
Des documents secrets qui, depuis des années, avaient été dissimulés dans des archives, montrent clairement que, quand des chercheurs en matière médicale ont sollicité un financement pour étudier plus en détail le lien entre les vaccinations et la maladie débilitante que représentent l’Encéphalomyélite Myalgique (EM, aussi appelée « fibromyalgie ») et le Syndrome de fatigue chronique (SFC), leurs demandes ont été rejetées. Il leur a été conseillé de s’orienter de préférence vers des recherches en psychiatrie.
 
D’autres attribuent le début de leurs plaintes à  l’effort, des infections (note : donc antibiotiques) et  des intoxications.

fibromyalgie
...Nous sommes en face d’une pathologie dont la prévalence est évaluée à 2-3 % de la population générale.
L’omniscience de la communauté médicale internationale a décidé que ces syndromes étaient psychogéniques. Nous sommes de plus en plus nombreux à considérer cette conclusion comme erronée et à qualifier d’inacceptable la psychiatrisation destructrice de ces malades en quête de vérité, d’espoir et de soins.
Nous évoquerons dans ce travail concernant plus particulièrement la fibromyalgie, la piste d’une origine toxique par accumulation chronique de produits comme les organo-phosphorés, les carbamates, les pyréthroïdes.
Ces molécules sont présentes dans de très nombreux pesticides, fongicides, etc. utilisés en agriculture intensive, dans l’industrie, voire de façon domestique.
Notre réflexion physio-pathologique concernera la voie parasympathique du système nerveux végétatif et les mécanismes d’action de l’acétylcholine et de son enzyme de destruction par hydrolyse : la cholinestérase.....

fibromyalgie
Le dénominateur commun des personnes souffrant de symptômes de fibromyalgie est un métabolisme anormalement lent.

métabolisateur lent, rapide...
cytochrome P450

fibromyalgie
"pour moi fabriquée de toute pièce par la médecine allopathique"

fibromyalgie et neurotoxiques
Le dénominateur commun de patients souffrant de fatigue chronique et la fibromyalgie est la neurotoxicité, l'accumulation excessive de toxines environnementales dans le cerveau et le système nerveux périphérique. Pour traiter efficacement la cause sous-jacente de la fibromyalgie, il faut diagnostiquer correctement les différentes sources d'accumulation toxique.

diagnostic de la fibromyalgie
les 18 points douloureux

Les Benzodiazépines : une autre piste que vous devriez explorer
Pour le Dr Lallemand, médecin retraité, l’explosion du syndrome de la fibromyalgie a correspondu au départ de l'utilisation massive des benzodiazépines. Qui n’a jamais pris sans le savoir l’une des multiples formes de cette molécule ? Bien sûr, ce ne sont pas des prises sporadiques qui peuvent engendrer la fibromyalgie, et fort heureusement, tout le monde ne gagne pas forcément le « jackpot», mais voyez plutôt la liste redondante des applications courantes des benzodiazépines.

Publié dans fibromyalgie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article